Diverses nouveautés seront à l’ordre du jour pour les employeurs l’année prochaine. Par exemple, ils devront désormais réaliser une analyse des salaires. En outre, la valeur seuil pour l’obligation d’annoncer les postes vacants sera abaissée. Une modification importante interviendra également en ce qui concerne les barèmes des assurances sociales. De plus, la Convention relative aux conditions de travail du personnel bancaire révisée entrera en vigueur le 1er janvier 2020.

Depuis le 1er juillet 2018, les employeurs sont tenus, en vertu de l’obligation d’annoncer les postes vacants, d’annoncer aux Offices régionaux de placement les postes vacants dans les genres de professions pour lesquelles le taux de chômage est supérieur à 8%. La valeur seuil pour les professions soumises à l’obligation d’annoncer les postes vacants sera abaissée à 5% au 1er janvier 2020. La liste correspondante est disponible sur www.arbeit.swiss. Il est intéressant de constater qu’un nombre limité de genres de professions représentées dans le secteur bancaire figure sur cette liste. Cela résulte de la nomenclature des professions révisée et de la baisse du taux de chômage. Dans le secteur bancaire, l’obligation d’annoncer les postes vacants existe notamment pour le personnel d’accueil et les téléphonistes.

Le 1er juillet 2020, les nouvelles dispositions de la loi sur l’égalité entreront en vigueur. Celles-ci prévoient l’obligation de réaliser des analyses des salaires pour les entreprises qui comptent plus de 100 collaborateurs. L’analyse interne doit être contrôlée par un organisme externe. En outre, les collaborateurs et les actionnaires doivent être informés du résultat. L’analyse doit être réalisée tous les quatre ans jusqu’à ce que le résultat montre que l’égalité des salaires est respectée. A partir de ce moment, l’obligation d’analyse disparaît. En collaboration avec l’Université de Saint-Gall, Employeurs Banques a développé pour ses sociétés membres une offre groupée simple et pragmatique pour la réalisation de l’analyse des salaires.

En conséquence de l’adoption de la réforme de la fiscalité AVS (STAF), le taux de cotisation AVS des employeurs et des employés est augmenté de 0,15% pour chacun d’entre eux à compter du 1er janvier 2020. A compter du 1er janvier 2020, le taux de cotisation s’élèvera donc à 8,7% (4,35% chacun), au lieu des 8,4% actuels. Vous trouverez de plus amples informations sous ce lien.

Dans différents cantons, les allocations familiales seront augmentées à compter du 1er janvier 2020. Il s’agit de la mesure d’accompagnement socio-politique de la mise en œuvre au niveau cantonal du projet fiscalité RFFA. Les augmentations communiquées jusqu’à présent con-cernent les cantons de Bâle-Ville, Fribourg, Saint-Gall, Schaffhouse et Appenzell Rhodes-Intérieures. Une liste, mise à jour en permanence, des modifications dans le domaine des alloca-tions familiales est disponible sur le site Internet de la Caisse fédérale de compensation. L’augmentation des allocations peut avoir pour conséquence que des personnes actives obtien-nent le droit au versement de la différence dans la mesure où l’autre parent des mêmes enfants perçoit des allocations plus faibles dans un autre canton où il est actif.

A l’heure actuelle, on ne sait pas encore clairement si le référendum contre le congé de paternité de deux semaines adopté par le Parlement aura lieu. S’il ne devait pas y avoir de référendum, le congé de paternité pourrait déjà être introduit dès le 1er juillet 2020. Le congé de paternité doit pouvoir être pris pendant les six premiers mois suivant la naissance d’un enfant, en une ou plusieurs fois. Le congé de paternité est financé, comme le congé de maternité, par l’allocation pour perte de gains.

La version révisée de la Convention relative aux conditions de travail du personnel bancaire (CPB) entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Elle prévoit différentes nouveautés dans le domaine de l’employabilité et contient à présent aussi des dispositions de protection pour les collaborateurs plus âgés. Vous trouverez de plus amples informations sous ce lien.