Lors du Forum Employeurs Banques qui s’est déroulé le 18 juin 2019 au Kaufleuten de Zurich, Lukas Gähwiler, président d’Employeurs Banques et Dr. David Bosshart, analyste de tendances, ont évoqué le sujet du «Monde du travail futur». La 10e assemblée générale d’Employeur Banques a également eu lieu dans le cadre du Forum.

Le monde du travail suit principalement le rythme du développement économique, de l’évolution démographique et des changements technologiques. «Les retombées précises de ces changements sont imprévisibles, raison pour laquelle le succès d’une stratégie d’avenir dépend surtout d’une bonne préparation à toutes les éventualités. L’heure est donc à la flexibilité et à l’agilité.», a souligné le président d’Employeurs Banques, Lukas Gähwiler dans son allocution lors du Forum Employeurs Banques 2019. Et de poursuivre: «il convient cependant de préserver la flexibilité des compétences propres». Le développement personnel dans les questions techniques, mais aussi dans le domaine des compétences de base, telles que l’interdisciplinarité et l’adaptabilité, sont les principales conditions au maintien et au développement de l’employabilité. Par employabilité, on entend aujourd’hui la capacité de s’adapter en permanence à de nouveaux développements et à un marché du travail en constante évolution. Lukas Gähwiler a résumé la situation avec la formule suivante: «l’employabilité représente la nouvelle sécurité de l’emploi».

Dans ce contexte, les partenaires sociaux du secteur bancaire lanceront à l’automne 2019 une campagne commune axée sur la définition et le développement des compétences de base de la place bancaire suisse, sur une évaluation des compétences anonyme et librement accessible à tous les employés de banque, ainsi que sur une campagne de sensibilisation ciblant les banques et les employés de banque.

David Bosshart, analyste des tendances et CEO de l’Institut Gottlieb Duttweiler, a donné dans son exposé introductif intitulé «L’avenir du travail – personne, technique et profession» un aperçu intéressant et informatif sur son travail de recherche. Il a notamment expliqué que si la formation initiale et la formation continue sont nécessaires, elles ne suffisent pas pour assurer le succès de demain. La sécurité et la résilience émotionnelles dans un environnement incertain assorti de nouvelles conditions-cadres sont des qualités de plus en plus importantes pour les cadres dirigeants. La formule est la suivante: Connaissances, plus utilisation intelligente des technologies, plus force émotionnelle dans les relations humaines (IQ+AIQ+EIQ).

Après les exposés, David Bosshart, Lukas Gähwiler et Prof. Martina Zölch, directrice de l’Institut de gestion et d’organisation du personnel à la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse, se sont engagés dans un débat conduit par la modératrice Christine Maier sur les défis actuels et futurs posés à notre place financière dans le contexte du monde du travail du futur.

La brève partie statutaire de la 10e assemblée générale d’Employeurs Banques a été menée par son directeur Balz Stückelberger. Après l’approbation du rapport annuel, des comptes annuels et du rapport de révision, l’assemblée générale a élu Daniel Morf, responsable Human Resources chez Raiffeisen, au comité directeur d’Employeurs Banques.

Après la partie officielle, le Forum Employeurs Banques s’est terminé par un apéritif dînatoire qui a offert l’occasion de participer à des discussions intéressantes dans une ambiance décontractée.