Lors de sa réunion, le Comité directeur d’Employeurs Banques s’est prononcé unanimement en faveur de la troisième réforme de l’imposition des entreprises. Au regard de l’évolution du droit fiscal à l’échelle internationale, l’Association patronale des banques en Suisse estime que cette réforme constitue un élément central de la préservation d’un environnement fiscal attrayant. Grâce à cette contribution décisive à la compétitivité de la place économique et fiscale suisse, nous garantissons, pour l’avenir, la poursuite de la création d’emplois dans notre pays.