Les bonnes nouvelles se multiplient sur le marché de l’emploi helvétique: selon l’indicateur de l’emploi actuel du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l’EPFZ, de plus en plus d’entreprises prévoient de créer des emplois au cours des trois prochains mois. Les banques suisses envisagent elles aussi l’avenir avec confiance.

Depuis l’effondrement qui a suivi le choc du franc début 2015, l’indicateur de l’emploi du KOF enregistre une croissance certes lente, mais constante. En août, il affichait une valeur de 5,7 points – un résultat légèrement plus élevé qu’il y a trois mois, et dépassant de 5 points celui de l’année dernière.

Selon l’enquête conjoncturelle du KOF, les banques de Suisse prévoient également de créer de l’emploi. Pour la première fois depuis 2011, l’indicateur montre à nouveau une perception très positive quant à la croissance de l’emploi dans le secteur bancaire (voir graphique).

L’indicateur de l’emploi est calculé à partir des résultats des enquêtes conjoncturelles trimestrielles du KOF. Celles-ci demandent notamment aux entreprises comment elles perçoivent leur taux d’emploi actuel, et si elles envisagent de l’adapter au cours des mois à venir. A l’heure actuelle, une majorité des entreprises déclare ne pas disposer de suffisamment de main-d’œuvre. Les enquêtes indiquent que les entreprises envisagent d’y remédier au cours des prochains mois.