Lors de sa session d’hier, le Conseil fédéral a décidé de divers assouplissements des mesures de lutte contre le coronavirus qui entreront en vigueur au 19.4.2021, à savoir l’ouverture des terrasses de restaurants ainsi que des établissements de loisirs et de culture. Les informations suivantes concernent les employeurs du secteur bancaire:

  • L’obligation de télétravail ne fait l’objet d’aucun assouplissement. Lors de la conférence de presse, cela a été justifié par la nécessité de continuer à éviter les mouvements inutiles dans l’espace public. Il a également été dit que l’assouplissement de l’obligation de télétravailler ferait l’objet d’une prochaine étape d’ouverture. Mais la date à laquelle il interviendra reste inconnue. Il convient tout d’abord d’observer l’évolution de la situation après les assouplissements du 19.4.2021, ce qui devrait prendre «plusieurs semaines».
  • L’obligation du port du masque ne fait elle non plus l’objet d’aucun assouplissement.
  • Les mesures de protection des collaboratrices et collaborateurs vulnérables conformément à l’art. 27a de l’ordonnance 3 COVID-19 étaient au départ limitées au 30.4.2021 et ont été prolongées, par la décision d’aujourd’hui, jusqu’au 31.5.2021.
  • Désormais, la quarantaine de contact (c’est-à-dire la quarantaine après avoir été en contact étroit avec une personne infectée par le Covid) au poste de travail et sur le chemin du travail est levée au 19.4.2021 dans la mesure où l’entreprise propose aux collaborateurs un «accès simple à des tests sur site» au moins une fois par semaine.
  • Les événements réunissant jusqu’à 15 personnes sont de nouveau autorisés à partir du 19.4.2021. Ceci concerne par exemple, selon les explications du Conseil fédéral, les visites guidées ou les rencontres de ce type. Il faut les distinguer des «événements avec public»: ils sont désormais autorisés à l’extérieur devant un public de maximum 100 personnes et à l’intérieur devant maximum 50 personnes. Ces événements se différencient des autres par le fait qu’ils sont soumis à certaines obligations (au maximum un tiers des places assises disponibles occupées, obligation de rester assis, pas de consommation). Cet assouplissement concerne principalement les théâtres, les cinémas et les salles de concert. D’après la formulation de la disposition de l’ordonnance et des explications, Employeurs Banques suppose que des événements clients ou d’autres événements (exposés, discussions sur podium p. ex.) sont autorisés dans les banques dans la mesure où les obligations mentionnées sont respectées.

Employeurs Banques salue les assouplissements annoncés hier tout en retenant que le maintien de l’obligation de télétravail représente une charge pour les collaborateurs et les entreprises qu’il ne faut pas sous-estimer. Les assouplissements correspondants doivent donc être étudiés sans délai. Un assouplissement associé à un test régulier des collaborateurs est envisageable. Pour cela, il faut cependant que des autotests fiables pouvant être utilisés sur place sans personnel médical spécialisé soient autorisés et disponibles. Les programmes cantonaux existants de dépistage répétitif à l’aide de tests rapides sont complexes et ne conviennent qu’en partie à des employeurs intercantonaux qui souhaitent mettre en œuvre une stratégie de test homogène.