Dans le cadre de la campagne nationale de sensibilisation pour les collaborateur-trice-s du secteur bancaire, plus de 8 000 personnes ont accepté d'évaluer leurs compétences de base avec skillaware et de tester leur employabilité en participant à une autoévaluation en ligne. Globalement, les participants se sont évalués de manière positive. Bien que la campagne se soit terminée fin janvier 2020, l'autoévaluation reste accessible aux collaborateurs du secteur bancaire afin d’ancrer et de pérenniser les mesures de prévention auprès des collaborateur-trice-s. Au cours de l'année, les partenaires sociaux prévoient d'autres mesures dans le cadre de skillaware.

Avec skillaware le 5 septembre 2019, les associations et partenaires sociaux Employeurs Banques, l'Association suisse des employés de banque ainsi que la Société des employés de commerce ont posé les premiers jalons pour des compétences de base communes à l’ensemble du secteur bancaire en Suisse. skillaware favorise la prise de conscience de ses propres compétences et soutient les collaborateur-trice-s bancaires en Suisse dans leur développement et leur formation professionnelle lors de changements technologiques, économiques et démographiques. Par le biais de cette campagne unique en Suisse, les partenaires sociaux du secteur financier soulignent leur volonté de relever ensemble le défi central auquel la place bancaire est confrontée et de développer ainsi davantage le partenariat social.

Large éventail de compétences de base

Jusqu'à présent, plus de 8 000 personnes ont participé à l'autoévaluation. En voici les principaux résultats :

  • Les conseiller-ère-s de clientèle âgés de 40 à 60 ans ont manifesté le plus grand intérêt à l’autoévaluation.
  • La plupart des participants sont employés par de grandes banques ou par des banques cantonales.
  • 84 à 92% des participants ont estimé que les affirmations de l'autoévaluation dans les domaines de la « protection de l'information et des données », de la « capacité d'adaptation », de « appropriation » et de la « communication » étaient « pertinentes » voire « très pertinentes » et s’estiment très compétents dans ces domaines.

Les participants estiment présenter le plus grand potentiel de développement dans les domaines de « organisation du travail », de « adéquation au destinataire » et de la « prise de décisions ».

Première impulsion pour un changement culturel dans le secteur bancaire

Globalement, les partenaires sociaux considèrent que la campagne est un succès. L'intérêt suscité par l'autoévaluation et le dialogue approfondi avec les banques et représentant-e-s de banques a montré que le maintien de l'employabilité et le développement des compétences de base restent des préoccupations centrales. En revanche, la nécessité de gérer son propre développement à long terme et de manière préventive (apprentissage tout au long de la vie), et d'initier des mesures de suivi appropriées doit encore se pérenniser.

«Un engagement fort pour l’année 2020»

C'est pourquoi les partenaires sociaux souhaitent consolider l’engagement de tous les acteurs du secteur bancaire au cours de l'année. Des séances d'information sont notamment prévues dans les établissements bancaires ainsi que des consultations avec des conseiller-ère-s de carrière sélectionné-e-s : « Après la phase de sensibilisation en 2019, nous souhaitons motiver les banques et leurs collaborateurs à être plus actifs dans la gestion de leur carrière », explique Franca Burkhardt, chef de projet.

La participation à l'autoévaluation anonyme en ligne est toujours encore possible et prendre ensuite les mesures appropriées, telles qu'un entretien d'orientation avec des conseiller-ère-s professionnel-le-s certifié-e-s, dans des conditions adaptées, est fortement recommandé.

Informations complémentaires

Ce communiqué de presse ainsi qu'une fiche d'information contenant une analyse détaillée de l'autoévaluation sont aussi disponibles en allemand, en anglais, en français et en italien sur le site web www.skillaware.ch.