Le port de masques faciaux et la dissimulation des personnes qui en résulte peuvent présenter un sérieux risque pour la sécurité des employés dans les établissements bancaires accessibles au public. Employeurs Banques demande donc aux cantons d’organiser des dispositions dérogatoires à l’introduction de l’obligation du port du masque pour les filiales bancaires.

L’obligation du port du masque est à l’étude, ou déjà imposée, dans les magasins et les centres commerciaux des différents cantons. Employeurs Banques soutient fondamentalement toutes les mesures destinées à freiner la pandémie de coronavirus. Néanmoins, Employeurs Banques refuse le port de masques de protection dans les filiales bancaires et la dissimulation des personnes qu’elle entraîne en raison des risques sérieux que cela implique en matière de sécurité.

L’association est par conséquent intervenue auprès de la Confédération et des cantons, et a demandé des dispositions dérogatoires pour les zones accessibles au public des banques (salle des guichets et zones en libre service). Les cantons de Genève, de Vaud, du Jura, de Neuchâtel, de Bâle, de Zurich et de Soleure ont prévu de telles dispositions dérogatoires pour les filiales bancaires. Seul le canton du Valais maintient jusqu’à présent l’obligation du port du masque dans les filiales bancaires.

Un concept de protection élaboré par Employeurs Banques en concertation avec les partenaires sociaux est en vigueur dans les banques suisses. Il prévoit entre autres des règles de distanciation physique et de régulation du flux de personnes dans les filiales bancaires. Afin de protéger les collaborateurs des banques et la clientèle, Employeurs Banques continue de demander à tous les cantons de prévoir une disposition dérogatoire à l’introduction d’une obligation du port du masque pour les filiales bancaires.