Les partenaires sociaux que sont Employeurs Banques, l’Association suisse des employés de banque et la Société des employés de commerce ont lancé aujourd’hui une campagne nationale à l’intention de la place bancaire suisse. «skillaware» met l’accent sur l’autoévaluation et le développement de compétences de base, afin de préserver l’employabilité des collaborateur-trice-s du secteur bancaire.

En lançant «skillaware», les associations et partenaires sociaux que sont Employeurs Banques, l’Association suisse des employés de banque et la Société des employés de commerce entendent jeter les bases d’une harmonisation nationale des compétences requises dans le secteur bancaire suisse. skillaware promeut la prise de conscience par les collaborateur-trice-s de leurs compétences personnelles et les aide à traverser la transition technologique, économique et démographique tout en les assistant dans leur formation professionnelle continue. «Peu importe leur domaine de spécialisation, leur formation ou leur expérience : en s'interrogeant de leur employabilité, en actualisant régulièrement leurs compétences et en développant leurs aptitudes tant professionnelles que privées, les collaborateur-trice-s des banques restent en forme pour relever les défis de demain», a précisé Christian Zünd, CEO de la Société des employés de commerce, lors de la conférence de presse de ce jour.

Autoévaluation des compétences de base

Une autoévaluation en ligne anonyme permet aux collaborateur-trice-s du secteur bancaire d’identifier les compétences de base indispensables aujourd’hui et demain, puis de dresser leur propre bilan. L’autoévaluation a démarré le 5 septembre 2019 et peut être effectuée jusqu’à la fin de l’année. «skillaware est l’occasion, pour l'ensemble des collaborateur-trice-s du secteur bancaire, de tester leurs compétences de base et d’en savoir plus sur leur future employabilité», a relevé Denise Chervet, directrice de l’Association suisse des employés de banque.

Entretiens d’orientation avec des conseiller-ère-s indépendant-e-s

A l’issue de l’autoévaluation, les collaborateur-trice-s des banques pourront prendre des initiatives individuelles ou discuter avec leur employeur des résultats obtenus, des questions en suspens et des éventuelles mesures de suivi. Ils/Elles pourront aussi choisir de rencontrer des conseiller-ère-s professionnel-le-s certifié-e-s à des conditions préférentielles. Enfin, l’Association suisse des employés de banque et la Société des employés de commerce restent à leur disposition pour les conseiller. «Le secteur est unanime : des collaborateur-trice-s motivés et bien formés sont indispensables pour assurer la pérennité de la place bancaire suisse», a souligné Balz Stückelberger, directeur d’Employeurs Banques, lors de la conférence de presse.

Avec skillaware, les porteurs du projet soulignent l’importance et la nécessité du partenariat social pour élaborer des solutions innovantes, permettant de relever les défis du marché du travail. «skillaware pose un jalon dans l’histoire du partenariat social du secteur bancaire», retiennent Christian Zünd, Denise Chervet et Balz Stückelberger.