La période de Noël approche et, comme chaque année, la question du temps de travail le jour de la veille de Noël se pose à nouveau. Employeurs Banques attire l’attention sur le fait que le 24 décembre est en principe un jour de travail normal. Il revient à chaque institution de décider elle-même si des temps de travail particuliers sont octroyés et dans quelle mesure ils le sont. Le cas échéant, en tenant compte des recommandations des associations bancaires et des arts et métiers locales.

Le conseil juridique d’Employeurs Banques a reçu plusieurs demandes concernant les temps de travail le 24 décembre 2018. Etant donné que ce jour tombe un lundi, la question semble être particulièrement pertinente dans la pratique. Il faut tout d’abord faire observer que le 24 décembre n’est un jour férié légal dans aucun canton suisse. Du point de vue du droit du travail, ce jour doit par conséquent être considéré comme un jour de travail «normal». Dans la pratique, il est cependant courant d’observer une réduction du temps de travail, par exemple jusqu’à midi ou jusqu’à 16h00. Ces règlements reposent néanmoins sur des décisions individuelles des entreprises concernées. Employeurs Banques n’émet aucune recommandation à ce sujet. Il faut par contre suivre les recommandations des associations bancaires et des arts et métiers locales en ce qui concerne les heures de fermeture des magasins ce jour-là, qui concernent avant tout les heures d’ouvertures des guichets.

Etant donné que le 24 décembre 2018 tombe un lundi, les employés émettent parfois le souhait de déclarer toute la journée comme étant «libre». La plupart des institutions ne pourront toutefois pas satisfaire à cette demande seules parce que l’exploitation de la banque doit être maintenue lors de ce jour de forte activité et qu’en outre, le traitement de fin d’année bat son plein.